2018...
J'ai eu récemment l'occasion d'échanger à nouveau quelques messages avec "Jacques un amoureux des îles de la mer égée et du péloponnese" ainsi qu'il se définit par sa signature; c'est aussi un grand Amoureux d'Amorgos qu'il connaît mieux que sa poche! Et cela me donne envie de retourner sur cette île qui reste l'un de mes grands coups de coeur (les deux autres étant Fourni Korseon et Astypalea que vous pouvez aussi découvrir au travers de ce blog).

Cette évocation d'Amorgos ce weekend m'a donné également l'envie d'actualiser ce message. Je ne suis pas une exception et comme beaucoup de voyageurs, c'est le film Le Grand Bleu de Luc Besson en 1988 qui m'a fait découvrir les premières images d'une mer d'un bleu presque irréel. Et c'est ce film qui est à l'origine de ma passion pour la Grèce depuis 2013. Ne vous fiez pas trop aux bandes annonces et extraits que vous pouvez trouver sur le net; ils sont plutôt de mauvaise qualité, c'est le film qu'il faut voir et revoir bien sûr! Et en attendant, allez voir le message de Para Calo qui a fait une superbe reconstition mettant en parrallèle des images du film et d'Amorgos.

Le Monastère Panaghia Chozoviotissa est l'un des emblèmes d'Amorgos et apparaît dans le film. C'est l'un des lieux de ce monde les plus spectaculaires qu'il m'a été donné de voir à ce jour. L'architecture de ce bâtiment du 11ème siècle est déjà une prouesse; 5 mètres de large pour 40 mètres de haut accroché à la falaise! Miraculeusement épargné par un séisme depuis tout ce temps? Vous pouvez (vous devez!) le visiter et profiter de la vue environnante!

IMGP2186

IMGP2206

J'ai aussi envie d'évoquer cette immense sensation de plenitude et bonheur ressentie quelques heures après mon arrivée en ferry sur l'île. Débarassée de la fatigue du voyage et installée à la terrasse d'un des nombreux Kafeneions, j'étais tout simplement bien avec la vie autour de moi, avec les sourires des Grecs et leurs conversations animées. J'étais très loin de mon quotidien (pas d'aéroport et plusieurs heures de ferry du continent) et pourtant j'avais le sentiment d'être déjà intégrée à cette communauté seulement quelques heures après avoir débarqué.

C'est cette sensation que j'ai envie de revivre lors d'un prochain séjour à Amorgos, sans compter l'opportunité de (re)découvrir tout ce qu'elle a à offrir aux voyageurs curieux.

Explosion de couleurs et lumières, activité ou indolence des villages encore très authentiques, se retrouver avec soi-même au cours d'une longue ballade ou entourée de gens, qui ont pour la plupart une vie simple et un coeur généreux. Voilà tout ce que j'aime en Grèce.

Pour en savoir plus sur cette magnifique île, consultez par exemple l'excellent site Hellenica ou encore TripinView pour la survoler virtuellement en hélicoptère!

IMGP2277

IMGP2215

IMGP2165

 

IMGP2244

2014...
Lorsque je me suis décidée à venir à Amorgos, j'ai longuement hésité entre Aegiali et Katapola comme point de chute, qui sont les plus pratiques étant donné qu'ils ont un port (mais on peut aussi envisager de séjourner à Chora ou même à Lagada, comme point de départ pour des randonnées). J'ai finalement opté pour Aegiali où je suis très bien installée depuis 3 jours.

Aegiali a ma préférence cette année. Géographiquement parlant, la baie est vraiment spectaculaire en comparaison de Katapola et les nombreuses terrasses des cafés et restaurants donnent un grand choix pour toutes les haltes de la journée. J'aime particulièrement cette enfilade de cafés en escaliers sur la droite du port et face à la mer.

IMGP2283

La plage à proximité immédiate du centre en fait un atout, toutefois je ne l'ai pas explorée, occupée à visiter l'île que je découvre pour la première fois.

J'ai visité Katapola sur quelques heures (45 minutes en bus depuis Aegiali). Ce village a un charme indéniable et semble effectivement encore plus "authentique"; pour y séjourner toutefois je priviligierais plus le quartier de Xilokeratidi en face qui n'est qu'à quelques minutes à pieds du port avec son ambiance indolente.

L'avantage est aussi que les bus sont plus pratiques et fréquents depuis Katapola si c'est votre seul moyen de locomotion. La route entre Aegiali et Katapola est très bonne et il n'y aurait aucun problème à circuler.

IMGP2167

 

IMGP2174

 

IMGP2159